UN CAMPUS RESPONSABLE

Impossible de concevoir le futur campus sans se rappeler qu’il sera un lieu de vie autant que d’enseignement et de recherche. Conçu pour accueillir ceux qui répondront demain au grands défis sociétaux, il reflète une triple volonté: être responsable, humaniste et participatif.

Campus responsable : l’exemple par la preuve

Impossible pour des ingénieurs de négliger les enjeux environnementaux des projets qu’ils mèneront dans leur carrière. Aujourd’hui et demain, comment concilier l’humain, l’environnement et l’économie ? La réponse passe par l’intégration de ces grands enjeux dans le campus lui-même, conçu comme un laboratoire grandeur nature de la transition écologique et sociétale. Pendant et après les travaux, les bâtiments eux-mêmes feront la démonstration qu’il est possible de combiner performance et responsabilité.

Junia tire là tout le parti de la complémentarité de ses trois écoles : l’expertise des équipes de HEI, de l’ISA et de l’ISEN Lille se combinent avec le savoir-faire développé en termes d’innovation et d’approche par les usages. Imaginer la ville de demain croise des compétences dans le domaine du BTP, de l’efficacité énergétique et thermique, des réseaux électriques intelligents, de l’environnement, du big data, de l’internet des objets et de l’IA, de l’agriculture urbaine, de la gestion des sols, de la mobilité, etc…

En agissant sur son propre patrimoine immobilier, Junia y testera constamment des modèles de production, de mutualisation et d’échanges d’énergies. Un exemple concret ? En réduisant son impact environnemental, le futur campus sera ainsi capable de produire sa propre énergie, de la stocker et de mener des expérimentations technologiques.

Avec en ligne de mire l’objectif de connecter les bâtiments entre eux, pour adapter en temps réel la production et la consommation et multiplier les échanges entre les différentes composantes d’un ensemble intelligent. Un grand terrain de jeu et d’expérimentation pour les étudiants et les chercheurs, mais aussi pour les usagers.

L’HUMAIN au centre

En plaçant l’humain au centre, le projet du futur campus s’inscrit dans la ligne des valeurs qu’ont toujours suivi les écoles Junia. Convaincues que la technologie doit avoir du sens, ces dernières portent l’idée que dans le monde de demain, l’une des conditions de la réussite collective passe par la capacité à produire de l’utile, donc à inclure les usagers : clients, habitants, voisins, entreprises, visiteurs... Loin d’être des sachants chargés de délivrer un savoir doctoral, la communauté que nous formons cherche constamment à intensifier les liens avec le territoire et ses habitants.

Avec un maître mot : penser à l’humain avant tout, dans toute sa diversité, pour se mettre à son service. Se nourrir, se déplacer, produire, travailler, se soigner, commercer, se cultiver, se divertir, gérer les déchets, produire et distribuer les énergies, assurer la logistique… Toutes ces grandes fonctions doivent être réfléchies en prenant en compte les attentes et les contraintes de leurs bénéficiaires.

Si ce lien étroit nous a toujours inspirés pour répondre aux besoins de la société, l’effort s’intensifiera encore au cœur du nouveau campus, pensé pour faciliter cette relation particulière. L’étudiant, le chercheur et l’enseignant pourront en permanence y tisser des liens avec l’ensemble des acteurs du territoire dans des lieux dédiés à ces « rencontres improbables », si fertiles.

Un engagement déjà reconnu en France et ailleurs

Après une première place obtenue aux Trophées des Campus Responsables francophones, l’ISA Lille accède à la deuxième place de sa catégorie aux Green Gown Awards 2019 dont la finale s’est déroulée à New-York. Soutenu par le programme des Nations Unies pour l’Environnement, l’événement récompense les projets de développement durable les plus inspirants. Une reconnaissance gratifiante pour l’ensemble des actions environnementales menées à l’ISA Lille, grâce notamment à son système de management ISO 14001.

Impossible de concevoir le futur campus sans se rappeler qu’il sera un lieu de vie autant que d’enseignement et de recherche. Conçu pour accueillir ceux qui répondront demain au grands défis sociétaux, il reflète une triple volonté : être responsable, humaniste et participatif.

Ecouter chacun

Partir du principe que chaque regard enrichit l’ensemble : c’est le maître mot de la démarche de concertation engagée en interne et en externe par Junia. Des élèves aux enseignants, des chercheurs au personnel administratif, des entreprises partenaires aux habitants, des anciens élèves aux élus locaux et aux associations, chacun peut exprimer une idée, une attente, ou un besoin qui enrichira le projet global – d’où la volonté, consubstantielle du projet, d’écouter chacun.

En interne, Junia s’est engagée dans une démarche de coconstruction conçue pour permettre à chacun de se mobilier et de s’emparer du projet dans tous ses aspects, du concept global aux aspects les plus pratiques. Qui sommes-nous, quelle est notre raison d’être et comment atteindre nos objectifs ? Quels services veut-on rendre, à qui et comment ? Pour explorer ces sujets, la démarche prend différentes formes, de la simple boîte à idée à des réunions plus formelles en passant par une série de trois grands ateliers ouverts à tous et dédiés à de grands sujets structurants : l’étudiant, l’entreprise…

Plus formel, le collège Campus se réunit régulièrement pour des points d’étape. Constitué d’un panel représentatif des usagers du campus, enrichi par le regard de représentant des anciens, des administrateurs, de membres de l’UCL et des collectivités, il a par exemple reçu les trois candidats en lice pour la refonte de la résidence Albert Le Grand.

Cette volonté s’inscrit d’ailleurs dans une tradition portée de longue date dans le quartier Vauban-Esquermes par l’Université Catholique de Lille (UCL). La Catho a depuis longtemps tissé des liens avec ses voisins : associations, élus, mairie de quartier… Concrétisée dans des lieux comme le Repair Café de la rue Roland, cette tradition d’échange trouvera demain de nouveaux terrains d’expression dans les lieux les plus emblématiques du campus, comme le Palais Rameau. Il permettra ainsi d’accueillir une série de conférences et de temps d’échanges avec les habitants, en petits groupes. Objectif: explorer des thèmes comme la biodiversité ou la permaculture, dans le lieu où on les met en œuvre et surtout jouer avec les possibles, se projeter et découvrir.

Vision et patrimoine

En savoir plus sur le projet Camplus